Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dean Hausor

  • 14 - Quelques réflexions à propos de l'Univers

    L'image ci-dessus représente les Cieux concentriques tels qu'ils étaient imaginés au Moyen Age. A cette époque on se représentait la Terre comme une sphère au centre de l'Univers qui se terminait par la sphère des étoiles, le dernier des Cieux concentriques. Il semblait qu'un monde fini devait avoir un bord. Mais alors, qu'y avait-il au-delà de ce bord ? On voit l'explorateur cherchant à savoir ce qu'il y a au-delà de ce bord.

    Nous sommes donc arrivés à la fin de notre voyage, du moins dans le monde visible. Nous avons "vu" des galaxies lointaines, très lointaines même.

    Nous avons appris que la gravitation est crée par la courbure de l'espace-temps. Nous avons appris également que l'Univers est en expansion, et qu'il est âgé de 13,8 milliards d'années.

    Oui MAIS, l'Univers a une particularité que tous les autres objets de recherches scientifiques n'ont pas. Lorsque les chercheurs étudient quelque chose, ils l'étudient de l'extérieur. Évidemment ceci n'est pas possible pour l'Univers ! On est à l'intérieur, ce que figure l'image ci-dessous (la vitesse de fuite, "c" correspond à la vitesse de la lumière).

    Cosmos, Univers visible, cosmologie

     

    Lire la suite

  • 13 - Jusqu'au mur

    L'image ci-dessus ne représente que les superamas "locaux", comme quoi on n'est pas tout seuls dans l'Univers. Remarquez le superamas de la Vierge, en rouge, au sein duquel se situe notre galaxie.

    Nous sommes déjà bien loin de chez nous mais continuons encore. Bien sûr nous allons rencontrer encore énormément d'autres galaxies appartenant à beaucoup d'autres superamas.

    Lire la suite

  • 12 - Toujours plus loin

    L'image ci-dessus représente une galaxie avec quelques galaxies satellites.

    La gravitation continue à jouer son rôle. Les grandes masses attirent les plus petites, qui elles-mêmes cependant ont également un pouvoir d'attraction. Ainsi si le Soleil attire la Terre et la fait tourner autour de lui (par la courbure de l'espace-temps), la Terre a aussi un pouvoir d'attraction sur le Soleil. Elle a aussi bien sûr un pouvoir d'attraction sur la Lune, mais la Lune aussi a un pouvoir d'attraction sur la Terre comme on peut le constater avec les marées. Ainsi un système planétaire est-il un système complexe.

    Il en est de même pour les galaxies. Nous avons vu dans la note précédente que notre Voie Lactée faisait partie d'un groupe local, qui lui-même fait partie d'un amas, qui lui-même fait partie d'un superamas. Eh bien cela continue.

     

     

     

    Lire la suite

  • 11 - Au-delà de la Galaxie

    L'image ci-dessus représente un "amas" de galaxies supermassif – autrement dit un regroupement de galaxies.

    Après avoir vu de près, et même de très près, le centre de notre Galaxie, et son trou noir supermassif, nous allons continuer notre voyage en nous éloignant de la Voie Lactée.

    Tout dans l'Univers, dans l'espace-temps, est en mouvement. La Terre tourne sur elle-même, elle tourne autour du Soleil. Le Soleil oscille sur lui-même et tourne autour de la Voie Lactée. La Voie Lactée se déplace et se rapproche d'une autre galaxie voisine, la galaxie d'Andromède.

    Ces deux galaxies appartiennent à un "groupe local", c'est à dire plusieurs galaxies réunies dans un voisinage proche … à l'échelle de l'Univers, mais en relation par l'effet de la gravitation. Notre groupe a un diamètre d'environ 3 mégaparsecs (3 millions de Parsecs, soit environ 10 millions d'années-lumière).

    Galaxies, groupe local, Univers

    Groupe local de la Voie Lactée

    Andromède et la Voie Lactée sont les deux galaxies principales de ce groupe, qui en compte environ un soixantaine.

     

     

    Lire la suite

  • 10 - A l'intérieur du trou noir !

    L'image ci-dessus représente l'intérieur d'un trou noir !

    Bon, blague mise à part, au moment de franchir l'horizon du trou noir, en regardant en arrière, c'est à dire d'où nous viendrions, nous verrions ceci.

    Trou noir, singularité, univers

    D'un côté, à gauche, le trou noir, à droite le ciel dont on ne voit plus rien car les étoiles lointaines sont tellement décalées vers le rouge qu'on ne peut plus les voir, et entre les deux, les étoiles proches dont les rayons lumineux sont tellement détournées par le trou noir qu'on a l'impression que leur lumière nous encercle.

     

     

     

    Lire la suite